30. Oktober 2013 · Kommentare deaktiviert für Sahara: Mindestens 35 Flüchtlinge / MigrantInnen verdurstet, viele vermisst · Kategorien: Sahara · Tags:

AFP

Au moins 35 migrants morts de soif dans le désert entre Niger et Algérie

NIAMEY – Au moins 35 migrants nigériens en route pour l’Algérie sont morts de soif dans le désert au Niger lorsqu’un véhicule les transportant est tombé en panne, ont annoncé lundi à l’AFP des autorités locales.

Des voyageurs nous ont rapporté avoir vu et compté jusqu’à 35 cadavres, en majorité des femmes et des enfants, sur la route, a déclaré à l’AFP Abdourahmane Maouli, le maire d’Arlit, ville minière du nord nigérien.

Une quarantaine de Nigériens, dont de nombreux enfants et des femmes qui tentaient de migrer en Algérie, sont morts de soif à la mi-octobre, a confirmé Rhissa Feltou, le maire d’Agadez, la grande ville du nord nigérien.

De nombreux autres sont portés disparus depuis que leur véhicule est tombé en panne dans le désert, a-t-il poursuivi.

Cinq corps, deux femmes et trois adolescentes, ont déjà été découverts par l’armée, a indiqué à l’AFP un gendarme nigérien. Les autres cadavres n’ont pas encore été retrouvés.

Par ailleurs, 19 rescapés ont été acheminés à Arlit (nord), selon le gendarme.

Selon Rhissa Feltou, deux véhicules transportant au moins une soixantaine de migrants avaient quitté Arlit vers le 15 octobre pour Tamanrassett, une ville du sud de l’Algérie située en plein coeur du désert du Sahara.

Lorsque l’un des véhicules est tombé en panne, l’autre est reparti à vide, sans les migrants, pour chercher des pièces mécaniques en vue d’une éventuelle réparation, a raconté le maire d’Agadez.

Les migrants, en manque d’eau, se sont alors dispersés par petits groupes à la recherche d’une oasis, a expliqué M. Feltou. Après des jours de marche, cinq rescapés ont réussi à atteindre Arlit et ont alerté l’armée qui est arrivée trop tard sur les lieux, a-t-il déploré.

Il est assez courant que des trafiquants abandonnent des migrants au milieu du désert, les condamnant à une mort certaine.

Selon Azaoua Mamane, responsable de l’ONG Synergie basée à Arlit, le groupe de migrants était composé de familles entières, dont de très nombreux enfants et femmes, qui ont embarqué pour l’Algérie où elles comptaient vivre de la mendicité.

Reuters 29 octobre 2013

About 10 migrants die, 50 missing in failed Sahara crossing

NIAMEY, Oct 29 (Reuters) – Around 10 migrants from Niger have died of thirst and 50 are missing after one of the vehicles they were travelling in broke down in the Sahara, the governor of the Niger’s northern region of Agadez said on Tuesday.

Although the number of West Africans seeking to reach Europe has dropped in recent years, the route across the Sahara is still used by some migrants from the region and those from farther afield. Hundreds of those who make it to the Mediterranean have drowned trying to cross in recent months.

„Two vehicles left for a neighbouring country and when one of them broke down, ten people sadly died,“ Garba Maikido, governor of the desert region of Agadez, said on state television.

„About 50 people are still missing and only about 15 were saved,“ Maikido added. „This migration problem is a big challenge for the region.“

Earlier in the day, Maouli Abdouramane, mayor of the town of Arlit, north of the capital of Agadez, said survivors who had managed to return to Arlit had alerted the authorities.

The migrants had set off across the Sahara towards Algeria in mid-October, but scattered to find water after their vehicle broke down, Abdouramane said.

More than 32,000 migrants have arrived in southern Europe from Africa so far this year. Refugees from the civil war in Syria have added to the flow of migrants looking for a better life in Europe.

Two separate incidents in southern Italy earlier this month underscored the dangers involved when 366 Eritrean migrants drowned in one disaster and around 200 were missing after another boat sank just over a week later.

http://www.trust.org/item/

Beitrag teilen

Kommentare geschlossen.