17. Februar 2014 · Kommentare deaktiviert für West-Algerien: 7 tote afrikanische Flüchtlinge an Strand gespült · Kategorien: Algerien · Tags: , ,

Nach algerischen Zeitungsberichten sollen am 02.02.2013 – 4 Tage vor dem mörderischen Drama am EU-Zaun von Ceuta – 5 afrikanische Flüchtlinge (unter ihnen 4 SenegalesInnen) tot an nordmarokkanische Strände geschwemmt worden sein. Am vergangenen Wochenende wurden 7 weitere afrikanische Flüchtlinge tot an westalgerische Strände gespült.

Damit erhöht sich die Zahl der im Februar 2014 umgekommenen afrikanischen Flüchtlinge, die versuchten Europa zu erreichen, auf 29. Die Zeitungsartikel legen nahe, dass noch mehr Tote gefunden werden könnten.

Aïn-Temouchent : Cinq autres corps rejetés par la mer

par Mohamed Bensafi

Cinq autres corps viennent d’être rejetés sur le littoral témouchentois respectivement à Zouânif, Rachgoun, El-Hillal et Terga durant les dernières 72 heures. Ils ont été repêchés par les éléments de la Protection civile d’Aïn-Temouchent, a-t-on indiqué.

Le dernier corps a été repêché samedi à la mi-journée. Il s’agit de corps d’hommes de 30 et 40 ans d’origine subsaharienne. Les cadavres se trouvaient dans un état de décomposition avancée. L’une des hypothèses est qu’ils étaient au moins7 personnes à avoir fait le projet de rejoindre les îles ibériques. Puisque 2 corps avaient étaient retrouvés la semaine passée près de la plage de Sidi-Yacoub commune de Oulhaça. Cependant, aucune trace d’embarcation n’a été décelée.Les corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital le plus proche des plages citées. Des enquêtes ont été ouvertes par les services territorialement compétents pour déterminer les circonstances exactes de ces découvertes.Pour rappel, un drame de l’immigration clandestine s’est produit début février au large du Maroc. Une dizaine de migrants avaient trouvé la mort parmi les 200 qui ont une tenté d’accéder à l’enclave espagnole de Sebta, avaient indiqué les autorités marocaines. Ces migrants avaient tenté de rejoindre Sebta, à la nage, à travers un Oued dénommé Aouiyate. Ce drame intervenait quatre jours après le repêchage de cinq corps de migrants dont quatre de nationalité sénégalaise au large des côtes marocaines. Les côtes de Tétouan, Nador, Tanger et Al Hoceima dans le nord du Maroc sont les lieux privilégiés par les émigrants clandestins, en majorité des Subsahariens, pour tenter de rejoindre l’Europe via les côtes espagnoles. Une partie d’entre eux essaient d’entrer dans les enclaves espagnoles de Sebta et Melilla, par voie terrestre tandis que d’autres tentent de traverser le détroit de Gibraltar, large de 14,4 km.

via Aïn-Temouchent : Cinq autres corps rejetés par la mer

Cinq corps sans vie ont été repêchés durant les dernières 72 heures par les éléments de la Protection civile d’Ain Temouchent, apprend-on dimanche auprès de ce corps constitué.

Le dernier corps, d’un homme d’une quarantaine d’années, a été repêché samedi à la mi-journée à l’ouest de la plage de Terga, située à 13 kilomètres d’Ain Temouchent et transféré à la morgue de l’hôpital d’Ain Temouchent.

Deux autres corps d’hommes trentenaires, ont été repêchés vendredi à la plage d’El Hillal à Sidi Ben Adda (6 km d’Ain Temouchent) et à Zouanif à Oulhaça (35 km d’Ain Temouchent). Ils ont été évacués vers la morgue de l’hôpital de Beni Saf, a-t-on ajouté.

Durant la journée de jeudi dernier, deux cadavres d’hommes âgés de 40 et 35 ans environ ont été repêchés au niveau de la plage de Rachegoune 1 relevant de la commune chef-lieu de daïra de Beni Saf (35 km d’Ain Temouchent) et à Timelahine, commune de Oulhaça. Ils ont été également transférés à la morgue de l’hôpital de Beni Saf.

Certains de ces corps étaient dans un état de décomposition, a-t-on souligné de même source. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame.

APS

via Cinq corps sans vie repêchés au littoral d’Ain Temouchent – Actualité – El Watan

Beitrag teilen

Kommentare geschlossen.