02. März 2013 · Kommentare deaktiviert für Bosnien: Aufnahmelager für Rückgeschobene aus der EU · Kategorien: Nicht zugeordnet · Tags: ,

Voici la traduction d’un article de la presse bosniaque, qui porte sur un centre destiné à accueillir, dans la ville de Mostar, des personnes qui ont été „réadmises“ (selon la novlangue de l’UE) d’un pays de l’UE. Selon un officiel, le centre sera utile: certaines des personnes ont parfois vécu 20 ans à l’étranger, elles y sont peut-être même nées et n’ont aucune connaissance en Bosnie (BiH). Le centre se trouve à Salakovac, à 15km de Mostar, il a bénéficié du soutien de la Suisse et du Liechtenstein. Sa capacité: 100 personnes pour un séjour de 30 jours/personne au maximum. Les chambres comptent 3 lits, il y a des sanitaires pour hommes et femmes. D. Grcic.

Un centre pour faux demandeurs d’asile à Mostar
Sarajevo/Mostar – Aujourd’hui sera inauguré à Mostar un Centre pour réadmissionnés. Le Centre a été rénové et équipé dans le cadre du projet „Mise en place d’un système fonctionnel et durable d’implémentation de l’accord de réadmission“ qui est implémenté sur base de l’Accord conclu entre la Bosnie-Herzégovine – Ministère des droits de l’Homme et des réfugiés et et la Suisse – Agence suisse pour la coopération au développement (SDC).
Le ministre adjoint aux droits humains et aux réfugiés de Bosnie-Herzégovine Mario Nenadić a déclaré à l’agence de presse „Fena“ que le Centre sera ouvert par le Ministre des droits de l’homme et des réfugiés de BiH Damir Ljubić et l’ambassadeur de la Confédération suisse, Andre Schaller.
Selon les propos de Nenadić, seront hébergés dans ce centre des citoyens de BiH auxquels le Ministère de la sécurité garantit des conditions de vie adéquates, pour des ressortissants de BiH visés par l’Accord sur les réadmissions qui sont revenus des pays dans lesquels la BiH a signé un Accord de réadmission.
„Il s’agira d’un centre dans lequel il y aura, une courte prise en charge des habitants de cette catégorie, des ressortissants de BiH“, a déclaré Nenadić.
Car, a-t-il ajouté, le but n’était pas de créer un centre dans lequel les gens qui sont revenus séjourneraient, mais plutôt de créer un centre dont la mission est d’effectuer une sorte de triage pour connaître quelle est l’adresse réelle des revenus sur base de l’accord de réadmission, pour les envoyer ensuite vers leur destination finale, quelque part en BiH.

„Nous procéderons à la vérification avec les communes dont ces personnes sont originaires et où elles avaient leur résidence avant de se rendre dans un pays tiers, avec leurs anciens centres d’action sociale et d’autres institutions de ces localités“, a affirmé Nenadić.
Il a ajouté que la Bosnie-Herzégovine, sur la voie de l’intégration euro-atlantique, compte parmi ses engagements la question de procédures et règlements et d’autres obligations juridiques internationales liées à la réadmission.
Selon ses propos, le Ministère pour les droits humains et les réfugiés de BiH est compétent pour la prise en charge des droits des citoyens de BiH qui ont séjourné illégalement dans d’autres pays de l’UE et qui ont été renvoyés en Bosnie sur base d’un accord de réadmission.
„Après que le Ministère de la sécurité aura mis en place une procédure pour leur accueil, le Ministère pour les droits de l’Homme et les réfugiés sera responsable de garantir l’accès aux droits à ces personnes, donc aux ressortissants de la Bosnie-Herzégovine“, a déclaré Nenadić.
Source: UMostaru centar za lažne izbjeglice, Starmo.ba (site bosniaque), 25 février 2013. Traduction: Dragan Grcic – serbiedroitshumains.blogspot.com.

Kommentare geschlossen.